La Mélangeuse? C'est...



***


Le Manifeste de la SCI la carrière

Dans le contexte actuel de crise des modèles politique et économique majoritaires à l'échelle mondiale, il m'a a semblé à moi, associé-e de la SCI la carrière, précieux et nécessaire d'engager sur ce morceau de la planète Terre, une tentative, un rêve, une utopie même.
Celle de préserver un site atypique et magnifique, un lieu chargé d'histoire et de terroir, un lieu dans lequel les femmes et les hommes d'ici ont travaillé et vécu, et auquel leurs familles sont attachées.
Envie que cette ancienne carrière à chaux reprenne vie, se transforme, en harmonie avec ce que le lieu lui-même réclame, dans la recherche d'une façon de vivre et de travailler qui nous convienne, et avec ce dont les habitants du territoire ont besoin
en termes d'activités, de locaux, de propositions d'actions communes, de culture, de loisirs, d'espaces de concertation, de rencontres, de lien social.
Tout cela nécessite du temps, cette denrée précieuse que nous avons choisi de nous accorder.
Du temps pour vraiment connaître ce lieu, la façon dont il change selon les saisons, les différentes espèces animales et végétales qu'il abrite, les endroits où l'eau se stocke naturellement etc. Bref, de quoi pouvoir le mettre en valeur et utiliser ses ressources intelligemment.
Du temps pour rencontrer les actrices et acteurs du territoire : habitant-e-s, élu-e-s, associations, collectifs etc.
Ces personnes avec lesquelles nous souhaitons collaborer, s’entraider, partager ce lieu superbe que nous avons eu la chance de pouvoir acheter.
Enfin, du temps pour collecter les fonds nécessaires à la restauration des bâtiments et l'aménagement des espaces naturels. Dans cette conjoncture économique particulièrement rigoureuse pour les actifs de notre tranche d'âge (certain-e-s parmi nous vivent sous le seuil de pauvreté), nous avons choisi de ne pas céder au fatalisme, d'être dans la construction, la réinvention des moyens, choisi de nous emparer de nos vies à bras le corps et de nous lancer dans cette belle aventure dans un esprit de sobriété heureuse et de permaculture, en générant peu à peu et au fur et à mesure, les finances nécessaires à la protection puis à la restauration des bâtiments, ainsi qu'à la sécurisation des falaises de l'ancienne carrière à chaux de la gare de Villeneuve.
Notre démarche est bienveillante et pragmatique, et nous souhaitons qu'elle soit accueillie avec la même bienveillance...

Été 2015, Les associé.e.s de la SCI la Carrière

***
 Lettre ouverte des mélangé.e.s

Parce que nous avons les pieds sur et dans la terre nous voulons vous présenter ce que nous sommes en train de développer dans le Rouergue et pour lequel nous souhaiterions votre appui.
Ce n’est pas un projet mais une utopie que nous sommes en train de rendre concrète, et pour cela nous avons besoin de vous.

UNE UTOPIE CONCRÈTE
Nous avons racheté une ancienne carrière à chaux à Villeneuve d'Aveyron.
Ce lieu appartient à l’histoire d’un territoire et était promis à la disparition. Nous avons décidé de le sauver et d’y réaliser un projet qui nous tenait à cœur depuis longtemps. Un projet ancré dans la terre, ouvert à toutes et tous, offrant des outils de création, d'expérimentations écologiques, d'organisation citoyenne, des résidences d'artisans et d'artistes, des lieux d’exposition, de représentation et d'activités populaires.
C’est donc une forme d’utopie mais elle est concrète parce qu'après avoir acquis le terrain nous y avons travaillé chacune et chacun avec son savoir faire, parce que depuis 2 ans et demi, des centaines de femmes, d'hommes et d'enfants sont venus partager du temps, de la culture et des chantiers avec nous, séduits par l'endroit, par nos rêves, par le champs des possibles qu'ils leur ouvrent.

Aujourd'hui nous débutons la collecte de témoignages d'anciens et d'anciennes ayant travaillé sur place, car nous souhaitons conserver la mémoire de cette exploitation qu'ont fréquenté la plupart des habitants du pays jusque dans les années 80.
Collecte des mémoires, transformation des bâtiments et aménagement des espaces réinvestis par la végétation... car hier et demain sont réunis par un pont : AUJOURD'HUI.
Car nous ne voulons pas attendre l'avenir pour inventer une autre façon de vivre ensemble, de travailler, de consommer, de créer, de s'alimenter en énergies... C'est MAINTENANT que nous souhaitons expérimenter, proposer, partager.

Printemps 2016,  les adhérent.e.s actives/actifs de l'association la barrejaire


***

Nous avons eu l’immense bonheur de recevoir le manuscrit de Charles Davet, qui vivait juste à côté de la carrière à chaux durant son activité et qui y a lui-même travaillé. Nous vous laissons découvrir son texte, riche en détails sur le fonctionnement et l'histoire de l'exploitation...

bonne écoute!
 

 
 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire